Evolution du parc de la Douane

Toutes l'actualité de ces organismes gouvernementaux...
Avatar de l’utilisateur
BP
Messages : 177
Enregistré le : Lun 5 Juin 2006 19:59
Localisation : Paris 15

Re: Evolution du parc de la Douane

Messagepar BP » Ven 26 Oct 2018 19:21

Le registre DGAC indique que ces deux hélicoptères sont, à ce jour, la propriété d'AIRBUS HELICOPTERS qui les a enregistrés le 31/07/2018.

Pour le n°0785, il est mentionné qu'il a été radié du registre français :
Aéronef radié le : 06/09/2018 pour le motif : IMMATRICULE A L'ETRANGER (ITALIE)



ROOSENS
Messages : 393
Enregistré le : Lun 9 Avr 2007 11:07
Localisation : Chateauroux

Re: Evolution du parc de la Douane

Messagepar ROOSENS » Ven 26 Oct 2018 20:46

Oui pour celui qui est parti en Italie pour être mis au standard (configuration Douane) pour les instruments, donc il est obligatoire qu'il soit immatriculé dans le pays où il va devoir voler pour les tests (loi européenne) pour le second qui doit être aux normes réglementaires pour la Douane et bien en cours en passant par plusieurs sociétés sous-traitantes, c'est l'externalisation des tâches communes aux appareils d'occasions ou/et en révision..... C'est bien Airbus qui va proposer la location/vente pour la Douane, deux autre appareils sont en cours d'achat par Airbus en ce moment via l'Allemagne et l'Autriche. ( les deux premier venant d'Angleterre).

Avatar de l’utilisateur
BP
Messages : 177
Enregistré le : Lun 5 Juin 2006 19:59
Localisation : Paris 15

Re: Evolution du parc de la Douane

Messagepar BP » Ven 26 Oct 2018 23:12

Merci pour ces précisions. Tout est clair maintenant.

BEN
Messages : 2876
Enregistré le : Lun 5 Juin 2006 19:21

Re: Evolution du parc de la Douane

Messagepar BEN » Sam 10 Nov 2018 08:07

Pour info c'est l'Ecureuil F-ZBEL qui a été détruit par un incendie le 22 mai 2017
Rapport BEAE
https://www.defense.gouv.fr/content/dow ... 7-08-I.pdf
Modifié en dernier par BEN le Sam 10 Nov 2018 14:02, modifié 2 fois.

ROOSENS
Messages : 393
Enregistré le : Lun 9 Avr 2007 11:07
Localisation : Chateauroux

Re: Evolution du parc de la Douane

Messagepar ROOSENS » Sam 10 Nov 2018 09:47


Avatar de l’utilisateur
BP
Messages : 177
Enregistré le : Lun 5 Juin 2006 19:59
Localisation : Paris 15

Evolution du parc de la Douane

Messagepar BP » Ven 3 Mai 2019 15:54

Le député du Morbihan a écrit au Ministre de l'action et des comptes publics au sujet de la situation de la BSAM de Lann-Bihoué.
Dans sa réponse du 19 avril 2019, publiée sur le site du député, celui-ci fait un état des lieux du parc d'avions :

Monsieur le Député,
Vous avez appelé mon attention sur la situation de la brigade de surveillance aéromaritime de Lann-Bihoué (BSAM) qui a connu en fin d'année 2018 une baisse sensible de son potentiel d'activité.
A titre liminaire, je crois utile de souligner que la douane s'est engagée dans un ambitieux programme de modernisation de sa flotte d'avions, pour remplacer les quinze F-406 déployés dans les années 1990/2000 par sept Beechcraft King Air 350 ER, bimoteurs modernes aux capacités de vol et de détection largement augmentées.
La complexité de- ce programme, tant pour la douane que pour le groupement industriel chargé de son développement, se traduit notamment par des livraisons d'avions échelonnées, pendant que l'obsolescence des anciens appareils encore en service impose des périodes de maintenance et d'immobilisation coûteuses et de plus en plus 1ongues.
Au. cas particulier, le Cessna F-406 Polmar de la BSAM de Lann-Bihoué a bien été retiré du service opérationnel à l'issue de son dernier vol, le 30 novembre 2018. Mis en service le 23 novembre 2004, cet avion aurait dû entrer en phase de maintenance pour une durée de 4 à 6 mois. Aussi, même si la décision avait été prise de le maintenir en ligne de vol, il n'aurait pas pu permettre à la BSAM de Lann-Bihoué d'assurer ses missions durant cette période. C'est pourquoi la décision a été prise de privilégier l'arrivée progressive des nouveaux avions.
À la fin d'année 2018, ainsi que vous le soulignez, trois avions Beechcraft étaient opérationnels. Ils ont été prioritairement affectés à la préparation, à l'entraînement et à l'exécution de la mission Frontex de mars 2019, assurée par la brigade de Hyères.
Cette priorité s'imposait à la douane, d'une part, parce que prévue au titre de conventions de cofinancement par les fonds européens pour deux avions, et, d'autre part, parce que le concours de la douane à la lutte contre la criminalité transfrontalière s'inscrit pleinement dans le nouveau cadre d'action de l'agence Frontex, soutenu par la France.
À ce jour, un quatrième avion opérationnel vient d'être livré à la douane. Il effectue actuellement ses différentes phases de vérification et sera ensuite, soit au plus tard mi-mai, confié aux unités. Le cinquième avion sera, quant à lui, livré début mai par l'industriel et devrait être disponible dans les unités mi-juin, après ces mêmes phases de vérification.
Avec cinq avions opérationnels déployés et un sixième, à ce stade maintenu en version civile pour assurer prioritairement la formation des pilotes, la brigade de Lann-Bihoué pourra compléter sa période de transformation et revenir progressivement à sa capacité opérationnelle nominale. Elle dispose déjà aujourd'hui d'un appareil opérationnel à plein potentiel.
En parallèle, la douane a publié un appel d'offres pour assurer un maintien en condition opérationnelle optimisé de cette flotte. Au regard des délais incompressibles liés à la réglementation des marchés public, ce marché sera notifié au cours de l'été et permettra un fonctionnement efficient de la maintenance en ligne pour assurer la disponibilité opérationnelle nécessaire.
Je vous confirme, par ailleurs, la décision de déployer un Beechcraft en Martinique, dès octobre 2019. La présence des aéronefs de la douane y est, en effet, indispensable tant pour" la lutte contre la fraude qu'au profit plus large de l'action de l'État en mer, notamment pour le secours aux personnes; et la problématique rencontrée y est la même qu'en métropole: la BSAM du Lamentin dispose de deux Cessna F-406 mis en service respectivement en janvier 1995 et novembre 1999. Ces avions connaissent un vieillissement accéléré du fait de l'environnement ultra-marin et leur phase de maintenance conduirait à une immobilisation de 7 à 11 mois. Leur remplacement au plus tôt possible est donc impératif.
Je vous assure enfin que tout est mis en œuvre pour que cette phase de transition soit la plus courte possible, étant souligné que d'importantes ressources doivent être mobilisées pour former tous les personnels, navigants ou non, à 1' exploitation et la maintenance de ces nouveaux appareils, dans le respect des contraintes réglementaires et de sécurité qui s'imposent aux flottes aériennes de l'Etat.


Retourner vers « Actualités CEV, DGA, Sécurité Civile, Douanes & Gendarmerie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités